B.B. King

35 ans de Légendes : B.B. King

Figure royale du blues, l’infatigable « Blues Boy » King commence à rouler sa bosse durant les années 1940, chantant la musique de son Mississippi natal avec une ardeur inégalée. Son style s’enrichit d’emprunts au jazz et au blues de la côte Ouest. À partir de la fin des années 1960, il ouvre ses horizons musicaux et trouve un public élargi. Du manche de sa guitare Lucille est née une signature sonore fluide et dépouillé auquel se sont identifiées plusieurs générations de bluesmen et de rockers, parmi lesquels Eric Clapton, les Rolling Stones et U2.

Le grand B.B. à Montréal

S’il a l’habitude de donner jusqu’à 300 concerts annuellement, B.B. King ne s’arrête au Festival International de Jazz de Montréal qu’en 1989. Cette année-là, il est l’une des nombreuses stars à participer à un grand gala visant à souligner le 10e anniversaire du Festival.

Six ans plus tard, le guitariste partage l’affiche avec un autre géant de la six cordes, Buddy Guy. Les deux musiciens s’affrontent (amicalement) dans ce qui prend l’allure d’un véritable championnat du monde de la guitare blues. Le Forum de Montréal a été spécialement aménagé pour l’occasion en un gigantesque cabaret avec scène centrale pivotante.

Le « Roi du blues » reviendra au Festival 11 ans plus tard, pour souligner son 80e anniversaire. Cette année, il s’offre un 36e album, intitulé… 80. Il s’agit d’une collection de duos enregistrés avec une brochette d’artistes éclectiques, dont Eric Clapton, Van Morrison, Elton John et… Gloria Estefan.

En 2008, B.B. King a fait paraître One Kind Favour, un disque pur blues sur lequel il reprend notamment See That My Grave Is Kept Clean, de Blind Lemon Jefferson.

En 2014, deux générations du blues se rencontrent : le souverain B.B. King, lauréat de 15 Grammy, intronisé au Rock and Roll Hall of Fame et au Blues Hall of Fame, et Gary Clark Jr., comparé à Jimi Hendrix par le New York Times et lauréat d’un Grammy en 2014 pour meilleure prestation R&B. L’occasion de découvrir le riche spectre de cette musique, du Mississippi natal de B.B. King aux influences hip-hop et soul du dernier album, Blak And Blu, de Gary Clark Jr. Une leçon !