Dave BruBeck

35 ans de Légendes : Dave Brubeck

Ce pianiste et compositeur américain a assis sa renommée au milieu des années 1950. Influencé par la musique classique, il donne à compositions une facture originale. Ses pièces les plus marquantes ont imposé des idées complexes et des rythmiques atypiques. Avec le disque Time Out, qui comprend les classiques Take Five et Blue Rondo à la Turk, son quartette assure définitivement sa place dans l’histoire.

Le Festival International de Jazz de Montréal accueille Dave Brubeck pour la première en 1981. On rend hommage au pianiste qui, 30 ans auparavant, imposait un nouveau chapitre à la légende du jazz.

Une grande partie de l’évolution du jazz-rock et du jazz fusion est tributaire à Brubeck, qui a été le premier créateur du jazz à y apporter des éléments de la pensée européenne classique contemporaine, comme l’atonali­té, la fugue et le contrepoint, et certaines notions nouvelles d’harmonie.

« Je veux donner à ma musique la vigueur et la force du jazz simple, les complexités harmoni­ques de Bartok et de Milhaud, la forme et la dignité de Bach et parfois le romantisme lyrique de Rachmaninoff », a déjà expliqué Brubeck. À défaut de réaliser cette alchimie, le compositeur ne cessera jamais d’y aspirer.

En 2010, le musicien se voit remettre un Prix Miles-Davis « hors série » pour l’ensemble de son oeuvre. Il se produit au Festival pour la dernière fois l’année suivante.  Le légendaire pianiste s’éteint le 5 décembre 2012, la veille de son 92e anniversaire. Notre 34e édition, en 2013, a été dédiée à cette légende du Festival.